Le Cimetière des Voitures

fernando-arrabal-89203a7d-daaa-4114-9ea3-4f253c73d25-resize-750

Ecrite en 1958, en espagnol, par Fernando Arrabal.

Mis en scène pour la première fois en France en 1966, le cimetière des voitures, ayant été interdit jusque-là, a finalement été mis en scène en espagnol en 1977, deux ans après la mort de Franco.

C’est le récit de la journée d’un hôtel, dont les chambres seraient remplacées par des carcasses de voitures rouillées…

Où les personnages, des clochards ou des fous, seraient chargés d’incarner les serviteurs, les puissants, les servis, les soumis, les artistes.

Une poignés d’individus marginaux survit dans un cimetière des voitures,

Ils sont tous surveillés ou recherchés par une sorte de milice dont on ignore l’origine, et particulièrement l’un d’eux : Emanou, un musicien qui joue pour les pauvres.

Au cours d’un de ses concerts interdit, Emanou sera trahi par l’un des siens.

 

Création 2020-21…en cours